Gilet long et pratique

Étant une fille, je me dis tous les jours « J’ai rien à me mettre » ou « ça ne me va pas » « pourquoi j’ai acheté ça » ou « cousu ça » (et oui parfois, on se trompe).

Après avoir fait un tour dans ma garde robe, fait un tri, je constate que j’achète par coup de cœur, pour faire comme les autres. Je ne prends pas en compte ma morphologie, ni les couleurs qui me conviennent.

Alors j’ai décidé de faire un grand ménage et penser basique, passe par tout… Alors je réfléchis aux modèles plus en adéquation avec moi même. Donc j’ai décidé de sauter le pas et de rentrer dans  « The Wearability Projet ».

Alors, j’ai commencé mon tri.

Dans un premier temps, j’ai constaté que je manquais cruellement de pulls et gilets. Ne sachant pas vraiment tricoter (je dois m’y mettre un jour), je me suis dis je vais coudre.

J’ai opté pour un modèle basique de gilet. Les patrons de gilets sont assez rares. J’ai feuilleté mes quelques magazines, revues, livres, le net à la recherche du « Patron de Base ».

J’ai décidé de partir sur le modèle de la veste en maille du magazine Fait Main de novembre 2013.

veste  J Fait Main 11-2013

   DSC00277 DSC00267 DSC00262 DSC00270

Ne pas regarder ma plante verte. Je n’ai pas la main verte….

DSC00284

Après le modèle, je recopie mon patron, je vérifie les mesures et là, je constate que le modèle est très long. Je raccourcie d’environ 10 cm mon patron. Je coupe mon tissu, toujours avec du tissu provenant de chez Decourt & Frères (je vais peut être prendre des actions !). Et surtout je veux vider mon stock. Il s’entasse, s’empile, s’enroule… Bref, j’en ai partout.

Donc, j’avais une maille bouclette de couleur bleue. Le hic, je trouvais qu’elle faisait un peu pyjama côté boucles. Alors, je l’ai travaillé sur son envers.  Je suis assez satisfaite de mon gilet.

Comme toujours, fait main taille grand. Je suis partie de la taille L. Mais j’ai du raboté les cotés en partant de la taille jusqu’aux emmanchures et le long des manches.

J’ai eu quelques incompréhension pour le montage de la parmenture au niveau des coutures d’épaules et de l’encolure.

J’aime le jersey et la maille. J’aime bien la travailler. Surtout quand on a une surjeteuse. C’est trop génial ! Les finitions des ourlets sont faites avec mon aiguilles double. Pour que cela soit encore plus joli et surtout plus solide et élastique, j’utilise du fil mousse dans le boitier à canette et j’allonge mon point droit 3.5.

A décliner dans d’autre couleur et matière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s